Accompagnement vers le Post-Bac

Tous les articles (2)
  • Le lycée Paul Hazard classé 2ème du PEI Scientifique !

    Par CHRISTOPHE COURBOIS, publié le mercredi 10 mai 2017 18:49 - Mis à jour le vendredi 12 mai 2017 11:25

     

    Le Programme d'Etudes Intégrées Scientifique permet à des élèves de Terminale S de s'investir dans un projet de recherche, en partenariat avec l'Ecole Centrale de Lille, l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille et l'Institut d'Electronique, Microélectronique et Nanotechnologies.

    Le dispositif est coordonné par Sciences Po Lille.

    www.ec-lille.fr/fr/index.html

    www.ensc-lille.fr/

    www.iemn.fr/

    Le thème imposé cette année était  "Nanotechnologies, interaction lumière/matière".

     

    Pour la première participation du lycée Paul Hazard, nos élèves se sont brillamment qualifiées pour la finale lors de la grande journée de rassemblement du 27 avril et ont remporté la 2ème place académique, avec les félicitations du jury qui a particulièrement apprécié la qualité de leur prestation.

    Leur travail de recherche, intitulé "Biolumiscence, l'éclairage de demain", s'est déroulé de novembre à avril avec l'encadrement de leur tuteur Gabriel étudiant à l'Ecole Centrale de Lille et de leurs professeurs  Mme Cocquempot, Mr Courbois, Mme Lucas et Mme Pattyn.

     

    Le programme leur a également permis de visiter les écoles d'ingénieur partenaires, d'assister à des conférences, de visiter des laboratoires d'enseignement et de recherche, de rencontrer des étudiants et des chercheurs.

     

    Félicitations donc à Laurine Decoster, Nina Dewynter et Alice Lecoeuche, élèves en TS2 !

     

    www.sciencespo-lille.eu/pei-programme-detudes-integrees/programme-detudes-integrees

  • La presse en parle : Bienvenue

    Par admin paul-hazard-armentieres, publié le jeudi 11 mai 2017 09:42 - Mis à jour le jeudi 11 mai 2017 09:42

    Du lycée Paul-Hazard aux grandes écoles, il n’y a désormais qu’un pas

    Pour la première fois, le lycée Paul-Hazard a signé une convention de partenariat avec Sciences Po Lille. Une quinzaine d’élèves de seconde sont concernés, cinq en Terminale. Pour viser l’excellence et oser l’élite.

    Par DELPHINE TONNERRE | Publié le 17/11/2016

     

     

     

     

     

    Les premiers participants à ce programme d’études intégrées, avec leurs parents et enseignants.

    Vanessa, la maman de Charles, est fière. Elle peut. Sa grande fille, en terminale S, est déjà une très bonne élève. Son fils aussi travaille bien, très bien même, et il s’est porté volontaire pour travailler un peu plus encore en se portant volontaire pour ce programme d’études intégrées. «  C’est un élève curieux, dynamique, dit sa maman, il ne sait pas encore ce qu’il veut faire plus tard, mais je suis ravie si ça peut lui apporter quelque chose. »

    À partir de cette semaine et jusqu’à fin avril, il va avoir des cours en plus, qui le prépareront à atteindre son meilleur niveau. Jusqu’à viser, en première, en terminale, puis surtout après le bac, des filières prestigieuses.

    Le lycée Paul-Hazard vient de s’engager dans les PEI (programmes d’études intégrées) scientifiques et seconde, un dispositif porté par Sciences Po Lille, Centrale Lille et d’autres grandes écoles de chimie, mécanique, etc. Des voies auxquelles les lycées ne pensent pas toujours.

    Autocensure chez les élèves

    «  Il y a une forme d’autocensure, des barrières  », estime Abdelaziz Kissany, le proviseur du lycée Paul-Hazard depuis la rentrée. Or, lui a de l’ambition pour ses élèves. «  Il se trouve peut-être ici un futur ministre  », sourit-il. Il les exhorte à penser que tout est possible, y compris les filières les plus prisées. Christophe Courbois, enseignant, note que «  beaucoup de bons élèves en maths se dirigent vers des études de médecine mais un peu par défaut, parce qu’ils ne voient pas ce qu’ils pourraient faire d’autre. L’objectif est de leur montrer un large panel de ce qui existe.  »

    Les élèves, boursiers se sont portés volontaires Parmi une centaine d’élèves de seconde retenus pour ces PEI dans l’académie, quinze sont à Paul-Hazard.

    Voilà qui valorise l’établissement. Audrey, enseignante, qui a sa fille Alice, scolarisée en terminale, et qui suit le PEI sur ce niveau, est elle aussi enthousiaste : «  C’est une belle opportunité, une chance. Elle veut être prof de SVT (sciences de la vie et de la terre), mais d’autres voies sont possibles aussi, pourquoi pas ingénieur ?  »

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs